Une Région – Un Terroir

Un Terroir

Seuls les vins produits par les communes de Sauternes, Fargues, Bommes, Preignac et Barsac ont le droit de porter le nom prestigieux de sauternes; mais les vignerons de Barsac peuvent déclarer leurs récoltes sous le nom de Sauternes ou de Barsac indifféremment.

Pour porter le nom de « sauternes », ces vins doivent répondre aux strictes conditions fixées au décret d’AOC portant sur le lieu de production (les cinq communes citées plus haut), sur les cépages autorisés (sémillon, sauvignon et muscadelle).

un rendement maximum à l’hectare (25 hectolitres/hectare), le degré minimum d’alcool, l’équilibre alcool-sucre et les conditions de récolte (vendange manuelle uniquement).

L’Agrément

Chaque année une dégustation d’agrément a lieu portant sur un échantillon moyen de chaque chai. À l’issue de cette dégustation, l’appellation sauternes est donnée ou refusée à la production soumise à agrément.

Le vignoble de Sauternes, appelé aussi vignoble du Sauternais est une région du vignoble de Bordeaux.

Il regroupe les appellations Sauternes et Barsac, recouvrant une superficie de 2 000 hectares, comprend 240 producteurs et donne lieu à une production moyenne de 5 à 6 millions de bouteilles à l’année.

Une Région

Le Sauternais est posé sur du calcaire à Astéries, très largement couvert par des dépôts d’alluvions formant des terrasses aux pentes faibles.

Au bord de la Garonne sur Barsac et Preignac quelques parcelles sont plantées sur des alluvions post-Würm (nom donné à la dernière période glaciaire du Pléistocène dans les Alpes) dits « argiles des palus », mais le vignoble commence sur la basse-terrasse (entre la D 113 et la voie ferrée) datant du Riss (Pléistocène moyen), avec le calcaire à douze mètres en dessous.

Sur Barsac et le long des rives du Ciron, l’érosion fait affleurer le calcaire à Astéries et à Archiacines désignés localement « calcaire de Saint-Macaire » datant du Stampien (Oligocène supérieur), recouvert d’une fine couche de limon et de sable.

Le sud de Preignac ainsi que le nord de Bommes, Sauternes et Fargues sont sur la moyenne-terrasse datant du Mindel (Pléistocène inférieur), formée de sables peu argileux feldspathiques, avec du graviers et des galets recouverts de limons (s’y trouvent Suduiraut, le bas d’Yquem, Sigalas-Rabaud, etc.).

Enfin le sud du Sauternais est sur la haute-terrasse datant du Günz (Pléistocène inférieur) formée de sables et de graviers dans une matrice argileuse jaunâtre (Rieussec, Guiraud, Filhot et haut d’Yquem).